#40 40 40 40 40 40 40e

Jour de poésie confinée

Alors nous avons  dans nos rayons les 40e rugissants
Emportés que nous sommes par de mauvais vents
Puis voici qu’arrivent les 40 voleurs
Attirés par nos angoisses, nos manques et nos peurs
Attendez je cherche au fond du magasin
Ah voici les 40 jours de jeûne du carême
Sans boire sans manger sans problème
Oui rappelez vous  40 jours dans le désert
Jésus résistant au démon de la consommation
Ben oui ce ne sera pas facile à faire
Il faudra quand même résister à la tentation
Ne pas retomber dans l’accumulation
De quoi ? mais des voitures des avions des voyages
De course au progrès d’animaux en cages
Bien sûr 40 jours c’est une quarantaine
Mais tout a rétréci maintenant quatorzaine
Oui c’est le temps qu’il vous faudra
Au moins pour vous sortir de là
Vous serez définis déconfits déconfinés
Alors n’oubliez pas de dire merci
Mais les mercis ne se mangent pas en salade
Voyons pensez aux enfants aux gens à la vie
Désolé mais vous me devez 40 milliards
Ah oui vous devrez les trouver quelque part
Allons partez maintenant pas de dérobade
Vous ne serez plus pris au dépourvu
beaucoup sont partis mais vous avez vécu !

Dialogue entre un marchand de bonnes paroles et … ?
A vous d’imaginer le visiteur ça vous occupera