La Parisienne Libérée • Vendredi 17 janvier 2020

Rencontre, dans le cadre des Vendredis de la Critique sociale, le 17 janvier 2020 à 19h30 avec la Parisienne Libérée pour son essai “Le nucléaire, c’est fini“, publié en 2019 aux editions La Fabrique.

Rencontre animée par Alexis Arnaud.

Aujourd’hui, plus de 70% de l’électricité produite en France provient du nucléaire, assurée par 58 réacteurs répartis sur 19 centrales. On nous dit régulièrement que le nucléaire est sûr, qu’il assure l’indépendance énergétique de la France, que, dérèglement climatique oblige, le nucléaire est ultra-propre et permet à notre pays de ne pas émettre trop de CO2. Or, alors que les géants du secteur font faillite les uns après les autres, l’industrie nucléaire est désormais directement menacée par d’innombrables tempêtes, inondations, sécheresses et canicules, toujours plus brutales. Manifestement, le climat a choisi son camp : il est antinucléaire. Mais pouvons-nous compter sur la dégradation des conditions financières et climatiques pour mettre fin à une production qui reste étroitement liée à des enjeux politiques et militaires ? Toute l’industrie atomique s’est édifiée sur les solides fondations d’un silence nucléaire qui a recouvert jusqu’à la mémoire des oppositions. 

Ce livre n’est pas un livre d’expert. Mais, mêlant enquêtes, récits et… chansons, il déroule le fil de notre condition nucléaire et plaide pour un déconfinement radical. Plus qu’un diagnostic, c’est le signal d’une rupture : pour la Parisienne Libéréele nucléaire, c’est fini !“.

Compositrice de chansons d’actualité et journaliste indépendante, La Parisienne Libérée a d’abord publié ses clips sur le web avant de devenir chroniqueuse pour Arrêt sur Images, Mediapart puis Basta ! Ses émissions évoquent régulièrement les problèmes politiques liés à l’usage de l’électricité nucléaire. 

POUR ALLER PLUS LOIN…

NUCLEAIRE / Petite bibliographie

À l’occasion de la rencontre avec la Parisienne libérée pour Le Nucléaire, c’est fini.

Essais

Günther ANDERS, Hiroshima est partout, Seuil, Paris, 2008. 26,40 €

Filine ARKADI, Oublier Fukushima. Textes et documents, Éditions du bout de la ville, Le Mas d’Azil, 2012. 12 €

Bella BELBÉOCH & Roger BELBÉOCH, Tchernobyl, une catastrophe, La Lenteur, Paris, 2012. 15 € 

Alice COOK & Gwyn KIRK, Des femmes contre des missiles. Rêves, idées et actions à Greenham Common, Cambourakis, Paris, 2016. 20 € 

Noam CHOMSKY, Guerre nucléaire et catastrophe écologique. Entretiens avec Laray Polk, Agone, Marseille, 2014. 15 € 

Gaspard D’ALLENS & Andrea FUORI, Bure, la bataille du nucléaire, Seuil, Paris, 2017. 12 €

Raphaël GRANVAUD, Areva en Afrique. Une face cachée du nucléaire français, Agone, Marseille, 2012. 14 € 

Gabrielle HECHT, Le Rayonnement de la France. Énergie nucléaire et identité nationale après la Seconde guerre mondiale, Amsterdam, Paris, 2014 (2004, 1ère éd. États-unienne 1999). 27 € 

Gabrielle HECHT, Uranium africain. Une histoire globale, Seuil, Paris, 2016. 23 €
Yves LENOIR, La Comédie atomique. L’histoire occultée des dangers des radiations, La Découverte, Paris, 2016. 22 €

Arnaud MICHON, Le Sens du vent. Notes sur la nucléarisation de la France au temps des illusions renouvelables, Éditions de l’Encyclopédie des nuisances, Paris, 2010. 10,20 €

Nadine RIBAULT & Thierry RIBAULT, Les Sanctuaires de l’abîme. Chronique du désastre de Fukushima, Éditions de l’Encyclopédie des nuisances, Paris, 2012. 15 €

Jean-Marc ROYER, Le Monde comme projet  Manhattan. Des laboratoires du nucléaire à la guerre généralisée au vivant, Le Passager clandestin, Paris, 2017. 19 € 

Jaime SEMPRUN, La nucléarisation du monde (présente-t-elle pour l’Économie et pour l’État tous les avantages que l’on peut légitimement en attendre ? A-t-elle sur la vie sociale et la santé des populations d’aussi néfastes effets que veulent nous le faire croire ses détracteurs ? Une réponse à ces questions), Ivrea, Paris, 2008 (1980). 13 € 

Sezin TOPÇU, La France nucléaire. L’art de gouverner une technologie contestée, Seuil, Paris, 2013. 21 € 

Romans et récits

Svetlana ALEXEIEVITCH, La Supplication. Tchernobyl : chroniques du monde après l’apocalypse, J’ai lu, Paris, 1999. 7 € 

Jean-Pierre ANDREVON, Les Retombées, Le Passager clandestin, Paris, 2015 (1979). 7 €

Elisabeth FILHOL, La Centrale, POL, Paris, 2010, 17,40

Michihiko HACHIYA, Journal d’Hiroshima (6 août-30 septembre 1945), Tallandier, Paris, 2015. 9,50 € 

Tamiki HARA, Hiroshima, fleurs d’été, Actes Sud, Arles, 2007. 6,60 €

John HERSEY, Hiroshima. Lundi 6 août 1945, 8h15, Tallandier, Paris, 2019. 16 €

Tim INGOLD, Yucca Mountain, Zones sensibles, Le Kremlin-Bicêtre, 2012. 16 €

Kenzaburô ÔÉ, Notes de Hiroshima, Gallimard, Paris, 2012 (1996). 7,40 € 

Bandes dessinées

Alexis HORELLOU & Delphine LE LAY, Plogoff, Delcourt, Paris, 2018. 17,30 € 

Emmanuel LEPAGE, Un printemps à Tchernobyl, Futuropolis, Paris, 2012. 25,50 € 

Chantal MONTELLIER, Tchernobyl mon amour, Actes Sud, Arles, 2006. 22,40 €