Rencontre avec Yanick Lahens – Vendredi 21 juin 2019

juin 2019

La librairie  les Oiseaux rares & l’Association Monique Calixte vous invitent, le vendredi 21 juin 2019 à 19h30, à partager une soirée exceptionnelle avec une grande voix de la littérature haïtienne, Yanick Lahens, première titulaire de la chaire « Mondes francophones » au Collège de France depuis le 21 mars dernier.

Avec Michèle Pierre-Louis & Lorraine Mangones présidente et directrice de la fondation Fokal en Haïti.

Pour clore en beauté notre cycle de rencontres de l’année, nous avons la joie de recevoir avec l’Association Monique Calixte – qui soutient de petites bibliothèques dans la campagne haïtienne – l’écrivaine Yanick Lahens pour l’ensemble de son oeuvre littéraire publiée en France aux éditions Sabine Wespieser.

Haïti est la matrice des écrits de Yanick Lahens. Tous ses livres font le récit de la tragédie et des fractures qui déchirent la société haïtienne.

Elle s’entretiendra avec Michèle Pierre-Louis – fondatrice de la Fokal, un des hauts lieux de la culture et du savoir en Haïti – à partir de cette phrase issue du texte d’introduction à ses cours au collège de France : « Comment des écrivains et écrivaines n’ont pas cessé de dire ou d’écrire un rêve d’habiter, démontrant par là même que la littérature commence souvent là où la parole devient impossible. Là où le monde est si ébranlé qu’il faut traverser le langage pour lui trouver des éclats de sens.». 

Elle évoquera aussi l’expérience particulière qu’elle vient de vivre au Collège de France. Un colloque intitulé Haïti, littérature et civilisation clôturera le 20 juin son enseignement. Précipitez-vous !

Yanick Lahens est née en 1953 en Haïti. Après des études universitaires en France, elle a enseigné la littérature à l’université en Haïti et a entre autres, contribué à introduire l’enseignement du créole dans les écoles. Aujourd’hui, elle écrit, accompagne et appuie des initiatives de jeunes dans le domaine culturel, littéraire et social. Depuis 2008, elle est publiée chez Sabine Wespieser qui a édité un récit « Failles » et des romans « Dans la maison du père », « La couleur de l’aube », « Guillaume et Nathalie », « Bain de lune » et « Douces déroutes », pour lesquels elle a obtenu de nombreux prix dont le prix Femina pour « Bain de lune » en 2014. Vient de paraître un beau recueil de nouvelles « L’oiseau Parker dans la nuit », en mars 2019.