Rencontre avec Leila Sebbar – Samedi 18 mai 2019

mai 2019

Rencontre / lecture, le samedi 18 mai 2019 à 19h30 avec Leila Sebbar pour son recueil de nouvelles « Dans la chambre« . Préface de Michelle Perrot, éditions Bleu Autour, mai 2018.

Rencontre animée par Gilda Fiermonte, lecture Rachel Cohen. Exposition des aquarelles et encres de Sébastien Pignon.

« La chambre close » qui enferme dans le harem et le studio photographique, la confrérie et l’asile, l’hôtel et le bordel, le foyer des chibanis, la laverie et la prison… La chambre d’amour fou, interdit, clandestin, tarifé, criminel… Le lieu de l’aventure immobile et vagabonde, intime, secrète, érotique, meurtrière… 

On est au XIXe, au XXe et au XXIe siècles, entre Orient et Occident, entre Alger et Lyon, Constantine et Marseille, Oran et Paris, Ténès, Lille, Clermont-Ferrand et Rochefort. 

Des histoires minuscules dans la violence de l’Histoire, toujours présente chez Leïla Sebbar. Faisant écho à la fameuse « Histoire de chambres«  de la préfacière, l’historienne Michelle Perrot, elles disent autrement la vie, l’amour, la mort dans la chambre, et témoignent d’un grand talent de nouvelliste.  Thème récurrent dans son œuvre, la chambre était déjà au cœur du livre « Voyage en Algéries autour de ma chambre« , unabécédaire intime, poétique et politique paru en 2008.

• Leila Sebbar, qui a quitté l’Algérie pour la France en 1961, est née d’une mère française et d’un père algérien tous deux instituteurs. Romancière et nouvelliste, traduite dans de nombreuses langues, elle est aussi l’auteur d’ouvrages autobiographiques, dont « Je ne parle par la langue de mon père » et « L’arabe comme un chant secret« , réunis dans un même volume (Bleu autour, 2016). Derniers titres parus : « Sous le viaduc » (Bleu autour, 2018), « L’Orient est rouge » (nouvelles, Elyzad, 2017) et « Une enfance dans la guerre. Algérie 1954-1962 » (collectif, Bleu autour, 2016).