Benoît FALAIZE, Kamal CHABANNE & Amaury PIERRE – Samedi 16 février 2019

Nous avons invité trois des 32 auteurs ( !), tous enseignants, d’un livre formidable sur l’école aujourd’hui : Territoires vivants de la République. Ce que peut l’école : réussir au delà des préjugés. Ce livre salutaire, dont le titre prend le contrepied des Territoires perdus de la République paru il y a une bonne dizaine d’années, transmet les expériences multiples, concrètes et riches portées par des enseignants dans les banlieues et les zones d’éducation prioritaire, complétées par des analyses courtes et pertinentes. Il donne aussi la parole à leurs élèves et ce faisant, il déconstruit un système de pensée, un discours qui stigmatise les quartiers populaires et met à mal ce cliché de « territoires perdus » ressassé à l’envi par certains médias et discours politiques.
«  Redonner une image positive de ces banlieues, déconstruire l’idée du ghetto, du cloisonnement, de l’îlot… Les textes montrent que nos élèves sont dans le monde, ont envie de le comprendre, de s’y inscrire et qu’il est essentiel, ici peut-être plus qu’ailleurs, d’adapter quotidiennement nos pratiques et d’être à l’écoute ».  Un livre antidote, un livre politique au sens noble du terme.
Venez les rencontrer, les écouter et débattre avec eux !

Rencontre le samedi 16 février 2019 à 19h 30 avec Benoît Falaize historien, spécialiste de l’école, Kamal Chabanne & Amaury Pierre enseignants, pour leur stimulant livre collectif : « Territoires vivants de la République. Ce que peut l’école : réussir au delà des préjugés», éditions La Découverte, septembre 2018.

« Depuis une quinzaine d’années, un discours décliniste sur l’école ne cesse d’occuper la scène publique et médiatique, insistant sur la grande difficulté, voire l’incapacité des enseignants à exercer leur métier dans les quartiers déshérités face à de jeunes élèves essentialisés – communautaristes, antisémites, sexistes, anti-France…

Pourtant, dans ces territoires que l’on ne sait désigner que par leurs difficultés, leurs handicaps ou leurs dangers, l’école fait son travail, quotidiennement et avec acharnement, de manière presque invisible.

C’est ce que souhaite montrer ce livre, en offrant un autre regard sur les enfants de milieux populaires et le travail des enseignants. Ces derniers livrent ici des témoignages précieux pour partager leurs expériences et retranscrire la parole de leurs élèves. Pour montrer que les écoles républicaines peuvent et savent être des lieux d’accueil et de mise en partage de ce qui est commun comme de ce qui divise. Sans tronquer la réalité ni minimiser les problèmes, ce livre restitue les conditions possibles et réussies de l’enseignement en France aujourd’hui. Il défend ainsi une vision politique de l’école, d’intégration, d’affranchissement et de construction civique. »

Benoit Falaize est historien, chercheur spécialiste de l’histoire de l’école, des questions d’éducation à la citoyenneté et de l’enseignement de l’histoire.

Kamal Chabanne est professeur d’histoire-géographie au lyçée Gustave Flaubert dans le 13ème à Paris

Amaury Pierre est professeur d’éducation musicale au collège Joliot-Curie de Stains en Seine Saint Denis