Rencontre avec Jean-Baptiste Naudet – Samedi 26 janvier 2019

janvier 2019

Rencontre le samedi 26 janvier 2019 à partir de 19h30 avec Jean-Baptiste Naudet pour son premier roman « La Blessure » paru aux éditions L’Iconoclaste, septembre 2018.

Rencontre animée par Cécile Charonnat, journaliste.

Grand reporter de guerre, Jean-Baptiste Naudet affronte la mort en Afghanistan, en Bosnie ou au Kosovo. Au fil du temps, ravagé par des images dantesques et victime de stress post-traumatique, il est interné dans un service psychiatrique parisien. Il cherche alors le sens de son cheminement tragique

Il réalise peu à peu qu’il s’est identifié inconsciemment à Robert, le fiancé de sa mère, tué au combat en Algérie. Cette mère, que dans son enfance effarée il a vue sombrer dans la folie, envahie par le chagrin et la culpabilité à l’égard du peuple algérien.

Pour sauver sa peau, Jean-Baptiste exhume alors l’histoire de Robert, le chasseur alpin sacrifié. En Savoie, il retrouve sa tombe, rencontre son frère. Son père, autrefois le meilleur ami de Robert lui remet alors les lettres de Danielle et de son fiancé. Il y est question d’amour, de vie au combat, d’attente et de rage politique. Il faudra dix années à Jean-Baptiste Naudet pour parvenir à les lire puis à écrire ce récit littéraire, souvent apocalyptique, qui entrelace trois vies transpercées par une même balle, tirée un jour de juin 1960 quelque part en Kabylie.

L’éditeur Danielle écrira sur la dernière lettre reçue de Robert : « Cette médaille, cette décoration, il te la donne parce qu’ils ont quelque chose à se faire pardonner. Tu n’es pas « tombé » dans une action héroïque. Ce qui l’était c’était de vivre au sein de cette guerre sans haine pour les hommes que l’on t’avait désignés comme ennemis. Ils étaient dans leur pays. Ils en connaissaient tous les recoins. Vous étiez les intrus. « Dieu est un assassin immoral, dément et insatiable. Il ne répond de ses crimes devant personne. » (Nancy Huston)

● Grand reporter au Monde puis au Nouvel Observateur, Jean Baptiste Naudet est né en 1963. Spécialiste de l’Europe de l’Est, des Balkans et du Caucase, il a couvert une dizaine de guerres, de la Yougoslavie à la Tchétchénie, de l’Irak à l’Afghanistan. « La Blessure » est son premier roman. On pourra lire dans la revue XXI de l’hiver 2019, Journal d’un fou, un texte sur la lutte qu’il mène contre son « piège mental », sa folie.

Télécharger l’invitation.