Rencontre avec Leïla Sebbar – Samedi 29 septembre 2018

septembre 2018

sousleiaducRencontre, le samedi 29 septembre 2018 à partir de 19h30 avec Leïla Sebbar pour son récit Sous le viaduc. Une histoire d’amour
Éditions Bleu autour – Collection Céladon – mai 2018

Rencontre animée par Rosie Pinhas-Delpuech
Lecture par la comédienne Rachel Cohen
Exposition d’aquarelles de Sébastien Pignon

Le peuple de la rue sans toit ni loi, sous le viaduc du métro aérien, boulevard Blanqui, Paris 13e, comment le dire, comment le regarder sans complaisance ni compassion, avec bienveillance ? Aventure originale, regard singulier : c’est sous la forme d’un journal, tenu en 2010, 2011 et 2013, que Leïla Sebbar répond à ce défi.
Voisine de ces abandonnés, elle est témoin de leurs pérégrinations rituelles dans le silence et le secret, la misère et la souffrance, l’amour aussi.
Un voyage au bout de l’exil.

« Fin janvier
Il fait froid. Sous le viaduc, une tente verte. Des pieds dépassent. Autour de la tente, détritus, boîtes de bière, vêtements mouillés, une vieille couverture, des pigeons, ils sont toujours là picorant entre deux stations sur le bouche de métro désertée par Elle et Lui. Je les ai croisés il y a quelques jours, il ne fait pas encore froid. Elle, maigre, le cheveu sauvage, les yeux durs, Lui, trapu, le visage violet de bières, cheveux gris. Ils se tenaient par la main, marchant vers le viaduc. (…) Ils dorment sous la tente verte. Les agents de la Ville de Paris, PROPRETE PARIS, ont rassemblé dans un sac vert les déchets, dans un autre sac, les vêtements. »

couv sous le viaduc

Leïla Sebbar est née à Aflou en Algérie et vit à Paris dans le XIIIème. Ella a publié des romans, nouvelles, récits. Parmi ses derniers titres : Le pays de ma mère. Voyage en Frances (Bleu autour, 2013), L’Orient est rouge (Elyzad, 2017).
Rosie Pinhas-Delpuech, née à Istanbul en 1946. Traductrice de l’hébreu et directrice de la collection « Lettres hébraïques » d’Actes Sud depuis plus de quinze ans, elle est également écrivain.
Sébastien Pignon est l’auteur de l’encre de couverture et des gravures reproduites dans les pages intérieures. Né en 1972 à Paris, où il vit, travaille et expose, notamment à la galerie Natalie-Séroussi, il a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome.