Rencontre avec Marie-Hélène Lafon -Samedi 2 décembre 2017

décembre 2017

nosviesRencontre, le samedi 2 décembre 2017 à partir de 19h 30 avec Marie-Hélène Lafon pour son magnifique roman « Nos vies » paru aux éditions Buchet-Chastel en août 2017.

Marie-Hélène Lafon s’entretiendra avec Marion Richez.

Comme on saisit de façon fragmentée la réalité à travers les lames d’un volet à persiennes, tel celui de la magnifique peinture qui orne couverture de son nouveau roman Nos vies, Marie Hélène Lafon attrape des éclats de la vie de ses personnages et façonne pour chacun une histoire d’ombre et de lumière.
Dans ce roman des solitudes urbaines, trois personnages se retrouvent, chacun à une place bien définie, au Franprix de la rue du Rendez-vous, la « mal-nommée », dans le XIIème arrondissement de Paris. Deux femmes. L’une est cliente, à la retraite, c’est Jeanne Santoire la narratrice, si discrète qu’elle en est presque invisible. Son nom de rivière nous ramène dans le Cantal, si cher à l’auteure de l’Annonce, des Pays ou de Joseph.
L’autre, Gordana est caissière. Gordana, un  « prénom de femme rêche et jaune ». Nous avions fait sa connaissance dans un court récit paru en 2012 aux éditions du Chemin de fer. Elle est la bouleversante et énigmatique héroïne, autour de laquelle s’enroulent et se déroulent Nos vies. Le troisième personnage est un homme, jeune encore et mutique, qui s’obstine à venir déposer ses courses à la caisse de Gordana chaque vendredi matin. Cuirassée dans sa solitude, enfermée dans son silence, Gordana l’ignore. Jeanne observe et avec les bribes de ce qu’elle apprend d’eux, grâce aux indices ténus qu’ils laissent, elle va leur inventer une vie, une autre vie, avec délicatesse, dans une langue magnifique, âpre et sensible à la fois. Chemin faisant, du fond du silence qui entoure son existence, Jeanne exhumera des souvenirs, des fragments de son histoire, à la fois banale et tragique. De Gordana à Jeanne, le fil rouge de la vie.
« C’est le caractère inépuisable des existences humaines qui saute aux yeux à la lecture de ce magnifique roman. Et la manière dont Marie-Hélène Lafon tire les fils de « nos vies » en est une preuve imparable. »

● Marie-Hélène Lafon est née dans le Cantal en 1962 dans une famille de paysans. Depuis 1980, elle vit à Paris où elle est venue faire des études de lettres. Elle enseigne avec passion la littérature et les lettres classiques dans un collège parisien tout en bâtissant une œuvre importante qui touche un public chaque fois plus nombreux. Elle publie depuis 2001 romans et nouvelles souvent ancrés dans le monde paysan du Cantal dont elle est originaire. Citons aux éditions Buchet-Chastel : L’annonce en 2009, Les Pays, en 2012, Joseph en 2014, Histoires en 2016 et Nos vies en 2017. N’oublions pas Gordana publié aux éditions du Chemin de fer en 2012 et superbement illustrée par Nihâl Martli. Ses livres ont reçu de nombreux prix. Nos vies a été finaliste du Goncourt 2017.

Télécharger l’invitation.