Lecture de Szilárd Borbély – Samedi 11 mars 2017

mars 2017

1057Lecture, samedi 11 mars 2017 à partir de 19h30, de La Miséricorde des cœurs de Szilardborbely, traduction du Hongrois par Agnès Jarfa, aux éditions Christian Bourgois, 2015

Montage de Geneviève Motard
Lecture par Céline Fouix & Geneviève Motard sous l’œil complice de Caroline Girard de la compagnie La Liseuse.

Les textes que nous allons entendre sont tirés de l’unique roman du poète hongrois Szilárd Borbély qui s’est donné la mort en février 2014 à l’âge de 50 ans, peu après sa publication.
La Miséricorde des cœurs est le récit bouleversant – qu’il qualifie de « fiction biographique » – de son enfance dans la campagne hongroise.
A la fin des années 1960, dans un village du nord-est de la Hongrie, rongé par le froid, la faim, la peur de l’étranger – du Juif et du Tzigane en particulier – et l’omniprésence d’un communisme qui sème l’arbitraire, un enfant raconte avec des mots simples, la violence impitoyable de la vie de tous les jours : « Chez nous, ce n’est pas comme chez les pauvres : il n’y a pas ceci, où il n’y a pas cela. Chez nous il n’a rien du tout. » De ce texte d’une brutalité inouïe s’échappe souvent des fulgurances poétiques éblouissantes : « Ma mère porte les cheveux coiffés en chignon. Quand elle les dénoue, la nuit tombe.» On lira également des pages somptueuses sur la nature, les insectes, les arbres, les fruits, moments de pure poésie qui permettent d’échapper au lisier quotidien. Un livre magnifique sur la lutte incessante qu’il faut mener pour échapper au destin et devenir libre…

● Szilárd Borbély fut un éminent historien littéraire, spécialiste de la littérature allemande et des auteurs magyars de l’époque des Lumières. Il a écrit pour la scène et il est un des poètes majeurs de la Hongrie contemporaine. La Miséricorde des cœurs est son unique roman.

Télécharger l’invitation