Rencontre avec Nicolas Henry & Si Mo – Vendredi 11 décembre 2015

décembre 2015

revepavillonrougeRencontre, le vendredi 11 décembre à 19h 30, avec les traducteurs Nicolas Henry & Si Mo à propos de la nouvelle édition illustrée du grand roman Rêve dans le pavillon Rouge aux Editions Fei

Écrit à la fin du XVIIIème par Cao Xueqin, Rêve dans le pavillon Rouge (Hong Lou Meng) est le dernier et le plus tardif des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise. Véritable institution en Chine, le texte recèle des dimensions historiques, politiques et poétiques d’une rare densité.
Fabuleux roman composé de 120 récits dans lesquels prose et vers s’intercalent, animé par quelques quatre cent quarante-huit personnages parfaitement individualisés, il peint une vaste fresque de la société chinoise au XVIIIe siècle
La satire sociale est habilement dissimulée dans la trame du roman qui s’articule autour du déclin de deux grandes familles aristocratiques sous la dynastie régnante des Qing et des méandres sentimentaux de son personnage principal, le jeune Baoyu, réincarnation terrestre d’un morceau de jade céleste tombé sur Terre… mais néanmoins adolescent, immergé dans le monde troublant des jeunes filles de la maison…

Le Rêve dans le pavillon rouge est le quatrième grand classique chinois que nous propose les Editions Fei sous forme de lianhanhua, bande-dessinée traditionnelle chinoise composée d’images fixes sous-titrées par des légendes. Il est livré dans un somptueux coffret toilé qui se compose de 16 volumes, d’un arbre généalogique de la famille Jia  et d’un livret connexe.
Après l’amitié avec Au bord de l’eau, la stratégie politique avec Trois Royaumes, la quête initiatique avec Voyage vers l’Ouest, place à l’amour avec l’extraordinaire Le Rêve dans le Pavillon Rouge !

Cao Xueqin (1715 ?-1763) était un génie multiforme, romancier, poète, peintre, calligraphe, joueur de cithare, chanteur et même acteur amateur. Le Rêve dans le pavillon rouge est inséparable de de son existence. Il définit son œuvre comme le résultat, «  hors du commun, de dix années de labeur  dont  chaque mot m’a coûté une goutte de sang.»

• Créées en 2009 par la jeune chinoise Xu Ge Fei, Les Éditions Fei ont pour but de faire découvrir aux lecteurs occidentaux les créateurs de bandes dessinées chinoises trop longtemps méconnus par le public. Conscientes que la principale gageure du passage d’une culture à l’autre réside dans la qualité de la traduction et de l’adaptation, les Éditions Fei privilégient une étroite collaboration entre scénaristes et graphistes chinois et occidentaux en amont de la création. C’est pourquoi nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée de rencontrer les traducteurs Nicolas Henry et Si Mo.

Télécharger l’invitation.