Rencontre avec Yahia Belaskri – Samedi 4 avril 2014

avril 2015

filsdujourRencontre, le samedi 4 avril à 19h 30, avec Yahia Belaskri, pour son nouveau roman Les Fils du Jour, publié aux éditions Vents d’Ailleurs, octobre 2014.

La rencontre sera animée par Élise Massiah

Poursuivant son exploration romanesque de l’histoire de l’Algérie, Yahia Belaskri nous entraîne au milieu du XIXe siècle, sur les traces des Fils du jour, les fiers habitants d’une tribu berbère de l’ouest algérien et nous livre une saga familiale où la petite et la grande histoire s’enchevêtrent. En effet, dans Les Fils du Jour, se déploie l’histoire algérienne depuis la pénétration coloniale jusqu’au lendemain de la reddition de l’Emir Abd El-Kader qui signe l’achèvement de la conquête brutale de l’Algérie par la France.
Nous suivons El Hadj, un jeune homme impétueux qui combat les envahisseurs avec rage mais en vain. Il épouse une jeune Espagnole chrétienne qui se convertit à l’islam par amour et devient H’jira, la pierre précieuse. Ensemble ils affrontent les revers de l’histoire. Après la défaite d’Abd El-Kader ils s’exilent et leur voyage les mènera jusqu’à Fez au Maroc, en passant par le Soudan, l’Egypte, la Mecque, Le Caire, Alexandrie et Damas. Ils se mêlent aux migrants, construisent leur vie parmi les musulmans, les chrétiens et les juifs. Le périple du couple permet ainsi à Yahia Belaskri de faire l’éloge de l’étude, du savoir, du mouvement et de la diversité, de valoriser un Islam ouvert, nourri d’ésotérisme soufi. Mais nul angélisme non plus dans le propos de ce romancier profondément humaniste qui porte un regard lucide et sans concessions sur l’histoire de son pays et des religions.

• Romancier et essayiste algérien, Yahia Belaskri est né à Oran en 1953. Il a débuté son œuvre romanesque avec Le Bus dans la ville, une fable douce-amère sur l’Algérie contemporaine. Son deuxième ouvrage, Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut, a reçu le Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs en 2010. Paraît en 2012, Une longue nuit d’absence, relate la vie de la communauté espagnole d’Oran. Le prix Beur FM méditerranée lui a été décerné pour Les Fils du Jour lors du Maghreb des livres en février 2015.
Nous attendons avec impatience son essai, à paraître prochainement sur l’Emir Abd El-Kader, l’homme qui a tenu tête aux armées françaises de 1832 à 1847 et dont la vie mouvementée de confond avec l’histoire compliquée de l’Algérie et de la France, de l’Orient et de l’Occident.

Télécharger l’invitation en PDF.