Rencontre avec Valérie Gérard – Samedi 28 mars 2015

mars 2015

9782743626785Rencontre, le samedi 28 mars 2015 à partir de 19h 30 avec Valérie Gérard, autour de deux textes de la philosophe Simone Weil : L’Iliade ou le poème de la force & Ecrits sur l’Allemagne, réédités aux éditions Rivages, février 2015

La rencontre sera animée par Elise Massiah & Marion Richez.

 Et si Simone Weil avait quelque chose à nous dire pour penser la politique d’aujourd’hui ?

Valérie Gérard, à travers ses préfaces et ses analyses de la philosophe, nous propose de relire le parcours intranquille et la lucidité qui ont toujours été l’effort de cette grande dame trop méconnue dans ses subtilités.

À travers L’Iliade ou le poème de la force & Ecrits sur l’Allemagne, deux textes récemment réédités, la librairie voudrait pendant cette soirée comprendre ce qui peut encore résonner en nous de cette écriture.

L’Iliade ou le poème de la force

Ce recueil réunit cinq textes de Simone Weil écrits entre 1933 et 1943, sur la guerre – et la force en général – et ses effets politiques, moraux et spirituels. Qu’advient-il lorsque la pensée se trouve prise dans des rapports de forces, lorsqu’elle est aux prises avec la force ? La capacité de juger, la lucidité, la capacité de penser et d’affirmer des principes peuvent-elles rester intactes ?

ecrits sur l allemagne.inddEcrits sur l’Allemagne

En 1932-1933, Simone Weil se rend en Allemagne pour observer la situation politique et sociale. Elle y consacre quatre articles qui sont parmi les plus importants de la philosophe. Ces textes sont des témoignages sur cette conjoncture historique critique, mais aussi l’occasion d’une compréhension de ce que c’est, pour un pays, qu’être en crise. La question qui guide Simone Weil dans son étude de la conjoncture allemande du début des années 1930 étant « la révolution est-elle possible en Allemagne ? ». Ces articles reviennent sur les échecs des révolutions pour penser ce qu’il peut rester, à partir de là, d’espoir ou de courage politique.

• Simone Weil est née le 4 février 1909 à Paris. Elle a marqué la philosophie française du XXème siècle par ses combats et sa pensée profondément originale qu’elle exprime sous bien des formes d’écriture. L’engagement au coeur de son expérience. Toute la préoccupe et l’implique jusqu’à l’épuisement. Elle meurt le 24 août 1943, à 34 ans en Angleterre.

• Valérie Gérard est professeur de philosophie en classe préparatoire au lycée Fénelon. Elle est l’auteur d’une thèse de philosophie morale et politique sous le titre L’Expérience morale hors de soi (PUF, 2011), ainsi que d’articles portant en particulier sur Simone Weil et sur Hannah Arendt.

Voir les images de la soirée.