Rencontre avec Yanick Lahens – Vendredi 17 mai 2013

mai 2013

9782848051437FSRencontre-lecture avec vendredi 17 mai 2013 à 19 h 30 avec Yanick Lahens pour son nouveau et vibrant roman « Guillaume & Nathalie » publié chez Sabine Wespieser éditeur en avril 2013. Rencontre animée par Élise Massiah.

Bien qu’elle ne soit encore jamais venue à la librairie, la voix de l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens nous est pourtant familière. Nous l’avons entendue à trois reprises portée par celle de trois des soixante comédiens qui s’étaient engagés à lire des textes d’écrivains haïtiens en solidarité avec Haïti dévasté par le séisme du 12 janvier 2010.
Ces merveilleux comédiens-lecteurs se sont relayés à la librairie pendant plusieurs mois, chaque dernier samedi, pour lire de la poésie, du théâtre, des essais ou des passages de romans d’auteurs haïtiens pour la plupart inconnus des lecteurs français. Certains s’en souviennent. Cela s’appelait Haïti : lectures d’avenir. (*)
Et c’est ainsi que la littérature haïtienne nous est devenue plus proche et avec elle, Haïti et son peuple.

Le 27 février 2010 exactement,
parmi ces comédiens généreux, nous avons entendu la très grande conteuse haîtienne
Mimi Barthélémy
lire avec jubilation le Mât de Cocagne de René Depestre.
Elle nous a quittés le 27 avril dernier.
Cette soirée lui est dédiée.

De Yanick Lahens, nous avions découvert La petite corruption, éditions Mémoires, puis Dans la maison du père, éditions du Serpent à plumes et enfin La couleur de l’aube chez Sabine Wespieser éditeur. Depuis elle a publié Failles en 2010 et Guillaume et Nathalie en avril dernier, toujours aux éditions Sabine Wespieser.

9782842611811FS

Nous sommes heureuses de la recevoir à la librairie, elle qui pose justement la question de ce que peut la littérature en Haïti.
De ce que peut la littérature.

« Cela faisait longtemps que je voulais écrire cette histoire de rencontre d’un homme et d’une femme. L’une de celles qui ravivent le goût de l’impossible. L’une de celles qui traînent leur cortège de surprises, de paradoxes, d’érotisme et de déraison. Dans cette ville où, comme dans d’autres villes, une certaine idée de l’amour a été façonnée par les livres, les chansons et le cinéma. Mais où les données du malheur universel sont immédiates ou vous rattrapent juste un peu plus vite qu’ailleurs. »

Yanick Lahens vit en Haïti. Dans ses romans, ses nouvelles et ses essais, elle brosse sans complaisance le tableau de la réalité caribéenne. Elle occupe sur la scène littéraire haïtienne une position très singulière par son indépendance d’esprit et l’autorité que lui confèrent ses actions de terrain. Longtemps professeur de littérature, elle anime maintenant une fondation destinée à former les jeunes au développement durable.

(*) textes préparés par la metteur en scène Frédérique Liébaut et la comédienne Mylène Wagram.

Télécharger l’invitation

Voir les images de la soirée