Rencontre avec Alfons Cervera et Yahia Belaskri – Samedi 8 décembre 2012

décembre 2012

crepusculeRencontre le samedi 8 décembre 2012 à 19 heures, avec  l’écrivain espagnol Alfons Cervera à l’occasion de la parution en français du second volet de son cycle romanesque consacré a la mémoire des vaincus de la guerre d’Espagne La couleur du crépuscule paru aux Éditions de La Fosse aux Ours – Traduction Georges Tyras.

La rencontre sera animée par Yahia Belaskri, écrivain et journaliste.

Nous avions reçu une première fois Alfons Cervera en avril 2012. La rencontre fut mémorable !

Il nous revient en cette fin d’année avec La Couleur du crépuscule, roman qui a pour cadre le petit village rural de Los Yesares, transposition du village natal de l’écrivain, situé dans la zone montagneuse de la province de Valence. Il met en scène une femme de cinquante ans, Sunta, qui, sur le point de se marier a décidé, avant de changer de vie, de consigner dans un cahier d’écolier les souvenirs de son existence. Son écriture poétique, faite d’oralité, de polyphonie et de fragmentation, s’attache à nous faire revivre le quotidien des habitants du village tout au long de la période douloureuse qui plonge ses racines dans le franquisme triomphant d’après la guerre civile espagnole. Que les choses soient vues à travers le regard de la Sunta enfant ou depuis la perspective nostalgique de l’adulte qu’elle est devenue, ce qui importe est de redonner vie, par la magie du souvenir et de l’écriture, aux êtres qui ont participé à une histoire à la fois personnelle et collective, et puis en ont inexorablement disparu.

Alfons Cervera né en 1947 près de Valence en Espagne. Il est romancier, poète, journaliste et responsable du Forum de débats de l’université de Valence. Très investi dans la récupération d’une mémoire historique confisquée, il entame au milieu des années 90 un cycle romanesque consacré à la mémoire de la guerre et de l’après-guerre civiles espagnoles. Son œuvre est reconnue en Espagne comme essentielle dans le paysage littéraire de la mémoire des vaincus.

Télécharger l’invitation